À PROPOS DES INITIANTS

BERTRAND ESPOUGNE

Originaire de la France, en 2017, il décide avec sa famille de tout quitter pour reprendre des études au Québec. Un vieux rêve le pousse à s’inscrire en Gestion et Technologies d’Entreprise Agricole au Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu. Un peu avant sa première session, il visite l’insectarium de Montréal où il goûte pour la première fois aux insectes.

Après plusieurs mois de recherche, il ne trouve que peu d’information sur les techniques d’élevage à grande échelle. Il découvre cependant les nombreux bienfaits de la consommation d’insecte, tant pour l’homme que pour l’environnement. Après avoir testé un élevage chez lui, il décide donc, avec Jérémi, de créer la Ferme de ténébrions, qui se veut un outil de recherche, mais aussi un premier pas dans la création de leurs fermes. Bertrand, avant cette reconversion, a suivi des études en hôtellerie, obtenu une spécialisation en dessert de restaurant et travaillé un peu plus de dix ans dans la grande distribution.

JÉRÉMI CÔTÉ

Ancien élève de science de la nature, Jérémi, un jeune homme de 20 ans, décide de se tourner vers l’agriculture en 2017. C’est ainsi qu’il découvre une réelle passion pour le monde agricole au sein du programme de Gestion et Technologies d’Entreprise Agricole. Il souhaite être un artisan de changement et veut faire les choses différemment afin de créer un meilleur endroit où vivre. 

Depuis 2015, Jérémi a arrêté de manger des produits animaux pour plusieurs raisons: entre autres, la production de protéine animale nécessite énormément de ressources, ce qui a un coût environnemental très élevé. L’environnement lui tient à cœur et les problèmes auxquels l’humanité devra faire face dans les prochaines années en ce qui concerne les changements climatiques le perturbent profondément. Lors de sa première session en GTEA, il rencontre Bertrand Espougne qui lui fait découvrir la production d’insectes comestibles ainsi que ses impacts sur les enjeux environnementaux pour le futur. Cette production encore méconnue intrigue Jérémi. Après de nombreuses recherches et discussions auprès de ses pairs, il est convaincu que c’est la solution qui permettra de nourrir une population grandissante tout en réduisant son empreinte écologique. Elle permettra ainsi à Jérémi d’être un précurseur pour les changements qu’il souhaite voir dans le monde de demain. Avec Bertrand, ils décident de créer la Ferme de ténébrions, qui se veut un outil de recherche, mais aussi un premier pas vers l’établissement de leurs fermes.